L’étincelle de vie

feu du soleil

Agni est un mot ayurvédique qui signifie l’étincelle de vie. Cette étincelle est présente dans chaque cellule, chaque tissu et chaque système du corps. Il permet d’enclencher ou de démarrer ce qui nous garde en vie. Agni ou feu digestif, agit comme un chef d’orchestre, il discerne ce qui doit pénétrer dans nos cellules et ce qui doit être éliminé en déchets.

Agni est à la base de tous les déséquilibres physiques et émotionnels entraînant malaises et maladies. Il a les qualités d’être chaud, tranchant, léger, pénétrant, subtil, lumineux et clair. Il existe plusieurs agnis ayant chacun un rôle bien défini mais le plus important est jathara agni. C’est le système digestif central qui régit la digestion, l’assimilation et la transformation et il se trouve principalement dans l’estomac.

Le rôle d’agni est donc de digérer et d’éviter une accumulation de résidus non digérés (amas). Si la digestion est lente, il y aura accumulation d’ama, provoquant à la longue, certains déséquilibres. Une alimentation adaptée selon la saison et un mode de vie à l’écoute de soi, vont supporter le travail d’agni. Or, une température froide et pluvieuse pourra facilement faire le contraire. Nous avons constamment à nous adapter aux éléments extérieurs et intérieurs de notre vie…

Les canicules vécues en été sont de plus en plus fréquentes et longues. Il s’installe un déséquilibre dans la nature et notre corps ressent lui aussi cet excès. Si vous avez ressentis une certaine fatigue, c’est tout à fait normal. La chaleur a un impact direct sur notre état. Quand il fait très chaud, la température du corps augmente. L’organisme doit alors dépenser de l’énergie afin de la réguler. Cela provoque souvent de la léthargie, des maux de tête et même parfois des nausées. Notre agni quant à lui, n’ayant plus la fonction de nous garder au chaud, ralentit considérablement.

L’été est maintenant derrière nous et la transition vers l’automne peut s’avérer plus laborieuse. Notre agni doit redémarrer et l’accumulation de chaleur dans notre corps a asséché nos tissus. Le corps recherchant continuellement l’équilibre, produira alors plus de mucus. Ce mucus est comme une colle pour les microbes et alourdit le fonctionnement de notre feu. Cela nous rend donc plus vulnérable aux allergies, sinusites, rhumes etc.

Prendre soin de son « feu », profitera à l’ensemble de notre vie. Par où commencer?

  • Par éviter de surcharger l’estomac (manger au 2/3 de sa capacité).
  • Bien mastiquer (1ère station digestive).
  • Manger tranquille et en conscience, le plus gros repas le midi.
  • Prendre 3 repas par jour à heure régulière.
  • Environ 30 minutes avant le repas, boire de l’eau citronnée avec une pincée de sel et du gingembre râpé.
  • Après le repas, faire une marche.
  • Durant la journée, boire des tisanes de plantes digestives (menthe, coriandre, fenouil…).
  • Évitez de boire glacé (éteint agni).

Notre étincelle de vie est à la base de notre énergie. Lui donner l’espace nécessaire permet à notre plein potentiel de s’épanouir et ce, pour toutes les saisons à venir!

Bel automne à tous!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *